En silence… Le regard perdu dans le vague, cette femme tient dans ses bras son bébé squelettique à l’hôpital Banadir de Mogadiscio en Somalie. Cet hôpital, c’est l’objectif de nombreuses mères venues faire soigner leurs enfants après avoir fui leurs campagnes ravagées par la sécheresse et affectées par la famine. Elles y arrivent le plus souvent épuisées, après plusieurs jours ou plusieurs semaines de marche. Mais bien souvent, les organismes des nourrissons sont trop affaiblis pour être sauvés, notamment au regard des soins de base offerts par un établissement largement dépassé par le nombre de patients. (Ismail Taxta/REUTERS)
How is that possible that a not skin-and-bones mother has such a skinny dying child?  It puzzles me.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *