J’aime tout ce qu’il fait.

Quelque chose d’unique, de figé dans le temps, quelque chose de nouveau, quelque chose de profondément “québécois” dans les couleurs et la nostalgie.  Quelque chose de fort.

Avec quelque chose de Balthus dans les portraits et quelque chose de Wilhelm Hammershoi dans la palette.  Deux peintres que j’aime.

Il y a tant à voir que je vous invite à visiter son site et à aller voir une expo dans les Laurentides, au MACL à St-Jérôme, jusqu’au 9 septembre.

www.jacquespayette.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *