Je tombe sur cette citation ce matin.  Pas étonnée, mais envie de partager.

“La durée moyenne d’un câlin entre deux personnes est de 3 secondes. Mais les chercheurs ont découvert quelque chose de fantastique. Quand un câlin dure 20 secondes, il y a un effet thérapeutique sur le corps et l’esprit. En effet un câlin sincère produit une hormone appelée “l’ocytocine”, aussi connue comme l’hormone de l’amour. Cette substance présente de nombreux avantages pour notre santé physique et mentale, et nous permet, entre autres, de se détendre, de se sentir en sécurité et de calmer nos craintes et l’anxiété. Ce merveilleux apaisement est offert gratuitement chaque fois que nous avons une personne dans nos bras, qu’on berce un enfant, ou que nous chérissons un chien ou un chat, ou que nous dansons avec notre partenaire, ou que nous nous rapprochons de quelqu’un ou que tout simplement tenons le bras d’un ami.”  PABLO NERUDA

J’ai tendance à vouloir garder un moment les gens que je prends dans mes bras, mais je note que la plupart ont tendance à se dégager, à faire de l’accolade un moment court, une moment un peu plus soutenu qu’une bise. Serrer quelqu’un sur son coeur, c’est la belle et bonne expression et elle dit tout.

Rarement les gens se laissent aller au plaisir de l’étreinte, juste soutenue, juste bien, comme lorsque vous serrez la main de quelqu’un et que l’autre personne enveloppe votre main de la sienne, celle restée libre, comme pour appuyer un sentiment.  Pris au piège?  Inconfortables?

Le langage du corps révèle beaucoup sur qui vous êtes et comment vous pensez.  L’Homme me dit souvent: “J’aime beaucoup ta façon de penser.”

Alors, je dois bien faire les choses…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *