Tout est dans la manière de voir les choses.

Certains y voient un homard.  D’autres des carottes.  D’autres encore, comme moi, une expression artistique.  Dans tous les cas de figure, c’est amusant, surprenant.  N’est-ce-pas suffisant?

Ça me reporte aussi à ces Chefs surfaits qui nous servent pas grand chose d’intéressant en lui donnant une appellation sophistiquée.  Ou ces gens qui se croient homards alors qu’ils sont carottes.

Ça s’appelle de la surenchère…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *