Les “Archives de la planète” sont un fonds photographique et cinématographique exceptionnel et unique, financé par Albert Kahn au début du XXe siècle. Portraits, architecture, scènes de vie… Ces autochromes, c’est-à-dire des photographies en couleurs véritables sur plaques de verre, sont de véritables documents historiques. Les images de ce fonds ont été prises à Paris, mais également dans 60 pays, tout autour du monde.

Aujourd’hui, c’est le musée Albert-Kahn qui conserve ces documents exceptionnels. En 1936, après la faillite d’Albert Kahn, c’est le département de la Seine qui a en effet récupéré la propriété de ce banquier, ainsi que les “Archives de la planète”. En 1986, le musée est créé et c’est en 1990 qu’une galerie d’exposition est construite sur ce site de Boulogne-Billancourt. Les “Archives de la planète” sont présentées au public par tranches à travers des expositions temporaires.

La prochaine exposition “A la recherche d’Albert Kahn. Inventaire avant travaux” sera visible à partir du 18 juin 2013. Elle présentera 15 ans de recherches sur Albert Kahn et son oeuvre et précèdera le chantier de rénovation du musée, prévu de janvier 2015 à l’été 2017.

Plus d’informations sur les “Archives de la planète” sur le site du musée Albert-Kahn

A voir aussi sur Linternaute.com

Le musée Albert-Kahn dispose d’un fonds d’images exceptionnelles. Voici un échantillon de clichés pris à Paris dans les années 1910 et 1920. Un vrai voyage dans le temps. Ici, une marchande de fleurs, face au 53 rue Cambon, dans le 1er arrondissement, photographiée le 25 juin 1918.  © Musée Albert-Kahn / département des Hauts-de-Seine
Cette photographie a été prise en 1912, le Trocadéro se dessine au second plan. Albert Kahn, banquier et mécène né en 1860, a constitué un fonds très important de photographies en couleurs du début du XXe siècle. Ce fonds intitulé “Les Archives pour la Planète” est aujourd’hui conservé au Musée Albert-Kahn. © Musée Albert-Kahn / département des Hauts-de-Seine
Prise le 24 juin, rue du Pot-de-fer dans le Vème arrondissement de Paris par Stéphane Passet.  Il passait mais il est resté…
Enseignes prises rue du Montparnasse le 22 juillet 1914.
Place de la République, 10 mai 1918.  Ces vendeurs étalent leur marchandise sur les trottoirs.  On appellait
cela les petits-métiers.
89 rue de Seine dans le VIème arrondissement.
Rue d’Aboukir, les calèches côtoient les voitures.  1914.
Angle Boulevard Raspail et rue du Montparnasse.  Les affiches s’affichent.  Et le brocanteur brocante.
1914, au croisement de la rue de l’École Polytechnique, de la rue Descartes et de la rue de la Montagne Sainte-Geneviève.
13-14 juillet 1919.  Fête à l’Hôtel de Ville de Paris qui accueille les maréchaux pour fêter la Victoire.
Quai du Louvre, 19 mars 1920.  Aujourd’hui quai François-Mitterand.

Au 64 de l’Avenue Hoche.  Les dames se promènent et la trottinette est à la mode.  1924.
C’est une belle exposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *