Comment parler simplement d’une rencontre avec Raymond Moretti.  Comment trouver les  mots justes pour parler de l’exceptionnel?  Comment raconter les déjeuners entre amis, les longues marches dans des rues vides, le tracé d’une amitié faite au fil des ans et des idées – ou plutôt des échanges d’idées – qui finissent par tisser des liens invisibles?

Eddy Marnay et lui étaient de la même famille :  méditerranéenne, exigeante, dérangeante, plaçant la barre toujours plus haut.  Leurs vies se sont mêlées au fil des discussions. On est d’abord une « famille » par la conformité de nos idées, de nos envies, de nos choix.  Je le réalise en lisant son questionnaire de Proust.  Ils étaient de cette race d’hommes pour qui un regard ou une poignée de main avait valeur de contrat.  De la race des géants, des meneurs, des entrepreneurs.  Avec la précision et la droiture d’une flèche cherchant sa cible.  D’ailleurs, lorsque Raymond plantait son regard dans le vôtre, il vous transperçait, vous plaquait au mur et vous renvoyait à votre vérité.  Regardez des photos de lui :  le regard est toujours là…

Raymond tenait table ouverte comme d’autres, en d’autres temps, tenaient salon.  C’était un lieu de rencontres privilégiées entre gens de qualité, de pouvoir, de décision, mais d’abord et toujours gens de cœur.  Pas de place pour les indécis, les suiveurs, les mous et les flous.  Que du béton, du solide.  Place des Grands Hommes on aurait dit.

Il avait aussi quelques femmes comme amies.  Des forces de la nature, des femmes d’idées et de concrétisation, des femmes d’envergure.  Éblouissantes, brillantes, qui apportaient dans ces rencontres et débats d’idées une perspective différente et toujours juste.

Comment ne pas penser à celle qu’il avait choisie, Sophie Descombin-Litras, à qui il a tout appris et qui a finalement tout géré, tout réglé, tout vu, tout entendu.  Elle connaît l’œuvre par cœur et j’insiste sur le mot « cœur ».

Lorsqu’il accordait son amitié, cela avait valeur de lien de sang.  Fidèle jusqu’au bout, c’était un résistant, au sens noble du terme.  Une grande figure.  Un grand homme.

À la mesure de son œuvre qu’on redécouvrira un jour à la lumière d’une grande rétrospective dans un grand Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *