Quand je regarde cette jeune artiste, qui vient de remporter le premier prix du “Russia’s got talent”, je sais que Dieu existe dans le coeur des artistes, dans leur talent.

J’ai le même sentiment en écoutant Andrea Bocelli, ou Mozart, en regardant certaines toiles si belles, en lisant des passages d’un livre. On se demande d’où ça vient? Non, ça vient de Dieu. “La voix du Bon Dieu” écrit pour Céline, c’était ça, cette chose impalpable qui nous touche, qui va droit au coeur. Le charisme qui vient du mot âme.

Être prise à la gorge, pleurer devant la Beauté. Il n’y a rien de plus fort.

Quand je regarde cette jeune artiste, qui vient de remporter le premier prix du “Russia’s got talent”, je sais que Dieu existe dans le coeur des artistes, dans leur talent.

J’ai le même sentiment en écoutant Andrea Bocelli, ou Mozart, en regardant certaines toiles si belles, en lisant des passages d’un livre. On se demande d’où ça vient? Non, ça vient de Dieu. “La voix du Bon Dieu” écrit pour Céline, c’était ça, cette chose impalpable qui nous touche, qui va droit au coeur. Le charisme qui vient du mot âme.

Être prise à la gorge, pleurer devant la Beauté. Il n’y a rien de plus fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *