Une année grise pour certains, noires pour d’autres.

Des amies disparues, emportées par des cancers.  Trois cette année, c’est beaucoup.

Leurs coordonnées à effacer dans mon carnet?  Pénible.  Leurs maris inconsolables? Rassurant.  L’amour existe encore comme écrit Luc Plamondon.

Un second livre, une pneumonie et des vertiges positionnels plus tard, je suis assez contente de tourner la page.  Même si janvier m’a apporté un flot d’amour comme je ne croyais plus possible.  Cette année, j’ai souvent eu 20 ans.

De catastrophes naturelles multiples en scandales politiques, de crises diverses en exploits variés , de Paris sous la neige en mineurs emprisonnés sous terre, des JO d’hiver réussis en échecs économiques, ce fut une année mouvementée pour tous, partout dans le monde.

Tout n’est pas mauvais:  iPad est là et mon Eddy Marnay revit sous les traits d’un petit bébé né au pays des rois iMages.

Comme ce petit chat, j’avance.  J’ai simplement tourné la tête pour vous dire cela… et Bonne Année à venir!

Un Commentaire

  1. «Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont plus où ils étaient, mais ils sont toujours et partout où nous sommes.» Alexandre Dumas

    Merci d’être là et pour vos chaleureux et très sympathiques partages que je trouve bien agréables à accueillir, à lire et à découvrir avec vous derrière.

    Bonne & Heureuse Année 2011!

    Au plaisir,
    Lise du Québec

    Texte de Jacques Brel

    Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir,
    et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.
    Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,
    et d’oublier ce qu’il faut oublier.
    Je vous souhaite des passions,
    je vous souhaite des silences.
    Je vous souhaite de résister à l’enlisement,
    à l’indifférence … aux vertus négatives de notre époque.
    Je vous souhaite surtout d’être vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *