Il a quatre mois, c’est le chat de Julie. Il est tout roux et a un M gravé dans le front.

Je le garde ce Noël et redécouvre les joies d’avoir un petit chat.  Ma Sophie morte à 16 ans, j’avais oublié combien les chatons s’émerveillent de tout, jouent avec tout ce qui bouge et prennent des poses et des airs de petits clowns.

Il aura fait de cette fin d’année à La Paisible une fête permanente. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *