Depuis le temps qu’on en parle.  Est-ce une légende urbaine?  Il semblerait que la Française (oui, j’insiste sur la majuscule) s’habille mieux que l’Italienne?  Pas certaine.  Mais il y a une “attitude” française qui doit dégager quelque chose de convaincant.

Je tombe sur cet article de Do it in Paris.   Ça résume et surtout, c’est écrit par une vraie parisienne.

Qu’est ce que le chic Parisien ?

.

.

.

On dit souvent que les Parisiennes sont les femmes les mieux habillées au monde. Mais, d’où nous vient cette réputation qui nous suit partout comme un amoureux transi suis l’objet de son désir?

.

La mode, dans les gènes des Parisiennes ?

Historiquement parlant, oui !

.

Si la France, et surtout les Parisiens, semblent se trimbaler une petite réputation de « coquet », il se pourrait bien que nos monarques n’y soient pas pour rien.

C’est à la cour de France, sous Louis XIV, que le vêtement prend ses lettres de noblesse.

Au Versailles du Roi Soleil, il faut paraître (un peu comme maintenant, la couronne et la crasse en moins) !

Le vêtement perd sa première fonction de protection du corps contre les éléments extérieurs, pour devenir un véritable ornement. Rubans, soieries, pierres précieuses, perruques, maquillages et matières somptueuses, le Roi Soleil est au comble du raffinement et du style. La mode, c’est lui, sa cour, Versailles et le Royaume de France.

C’est grâce à ce faste et cette démonstration de luxe que la réputation des français n’est plus à faire.

.

.

Mais en 2014, qu’est ce que le chic Parisien ?

.

(même à New York, la Parisienne a du style).

.

Le chic Parisien est avant tout incarné par la Parisienne.

On voit déjà les cheveux des natives intra-muros se dresser sur leur tête, disant que Paris est rempli d’usurpatrices ! Alors nous allons spécifier.

Une Parisienne est une femme née à Paris mais pas seulement…

La Parisienne est un concept à part entière, qu’elle le veuille ou non.

Une Parisienne, en 2014, peut être née à Rennes ou Orléans. Puisqu’une vraie Parisienne, est une femme au style inimitable, qui habite à Paris (et non pas qui y est née).

.

Comment s’habille la Parisienne ?

A l’image de la rédactrice en chef du Vogue Paris, la Parisienne 2014 est chic et discrète. Loin de nous l’envie d’en faire trop contrairement à nos voisines anglaises excentriques ou nos rivales italiennes séductrices.

La Parisienne aime les mélanges et les choses simples. Elle a l’art de mélanger du vintage avec du moderne, elle mari du Zara avec du Balenciaga, elle adore faire fricoter du sexy et du sportswear… bref, c’est la reine pour brouiller les pistes.

.

Sa tenue préférée pour aller prendre un verre entre copines ? Une paire d’escarpins, un jean, une chemise rentrée devant, un manteau coupe droite et un gros bonnet.

Ses modèles ? Charlotte Gainsbourg, Sophie Marceau, Nathalie Baye, Vanessa Paradis, Isabelle Huppert, Léa Seydoux, Marion Cottillard…

Mais au-delà de l’aspect esthétique et quelque peu superficiel, le chic Parisien, c’est avant tout une manière d’être.

C’est prendre un café noir au comptoir, s’attabler en terrasse pour prendre un verre de rosé, ne pas se prendre la tête trois ans avec ses cheveux, préférer le naturel en journée flâner chez Colette, shopper des mets exotiques à l’épicerie du Bon Marché, prendre les vélib’ quand il fait beau, se balader sur les quais le dimanche, aller voir une expo entre copine au Grand Palais, se faire un dîner rue Tiquetonne, chiner ses meubles aux puces de Saint Ouen, vouloir du parquet, être abonnée à Paris Première, lire Télérama, écouter France Inter…

.

Le chic parisien, c’est être soi-même, sans en faire trop !

.

EN CONCLUSION

Beaucoup pensent qu’elles ont souvent des “bad hair days”.  Le petit cheveux gras, mou et dans le visage.  Mais elles ont les cheveux longs la plupart du temps,  souvent blonds ou méchés, c’est tellement plus féminin (…?)

Donc, ça se passe ailleurs.  Dans le regard sans doute et dans le fait qu’elles sont minces dans 95% des cas.  Elles mangent peu, boivent peu et fument souvent.  Elles courent beaucoup, toute la journée.  Après quoi?

Elles ont souvent une étiquette invisible ( sauf pour les hommes ) collé au front et sur lequel est inscrit en permanence Welcome en lettres de feu.

Elles trouvent que les Américaines ont les dents trop blanches.  Elles aiment beaucoup rire des américaines en voulant leur ressembler.   Ça ne trompe personne.

Elles parlent déjà le franglais couramment.  Mais l’anglais, rarement, pas très bien et avec un accent facile à imiter.

Lorsqu’elles ont des sous, elles sont très Avenue Montaigne, très Fouquet’s, très N.A.P. mais aussi très Bon Marché, LA seule grande surface ayant grâce.  Avec quelques incursions au Monop en semaine.   Elles sont aussi Costes et Montalembert.  Elles aiment l’île de Ré et l’île sur Sorgues.  Leur modèle est Inès de la Fressange, avec raison.  On ne fait pas plus raffiné.  Madame Figaro est la bible.  Le Elle parfois.  Paris Première et Canal + aussi.

Bref, c’est la loi des petits snobismes entre amies.  Je vous salue mes copines parisiennes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *