À l’image du monument dressé en place des Tours, j’ai les yeux dans l’eau depuis ce matin.

Comment oublier.  Comment comprendre.  Comment pardonner? Impossible.

Après Pearl Harbor en 1941, ce fut une autre attaque majeure sur l’Amérique, ce qu’elle défend, ce qu’elle représente et ce qui l’honore.

Bien sûr, il y a et il y aura toujours des veuves et des orphelins, des vies volées, brisées, volées violées par les guerres.  Parce que lorsqu’on entre chez-vous par effraction, c’est exactement ça: un viol.

Mais qui, où, offre un tel soutien à ceux qui sont restés derrière, ceux qui souffrent de l’absence?  Qui d’autre que l’Amérique fait ça?  Qui d’autre tourne une catastrophe en “esprit de corps” qui rassure, console, réunit un peuple entier?

Aujourd’hui, l’Amérique pleure et se souvient.  Le rêve Américain, c’est aussi ça.

Silence…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *