PREMIÈRES MOISSONS lance sa collection de petits gâteaux pour les Fêtes.

En voici un exemple.  Ça ne vous donne pas envie?

Finalement, nos artisans québécois font de mieux en mieux et innovent eux aussi, poussés par les grands comme Pierre Hermé et compagnie qui redessinent la pâtisserie depuis quelques années.

Àl’instar du grand GASTON LENÔTRE, le premier dans les années 60′ à avoir dépoussiérer les desserts et inventer de nouvelles saveurs et des classiques comme l’Opéra, la Feuille d’automne, le Plaisir ou les Charlottes pour ne nommer que ceux-là.

Gaston et Colette avaient une petite boutique à Pont-Audemer sur la route de Deauville.  Tout ce que Paris comptait de chic passait chez-lui pour s’approvisionner avant le week end et les Fêtes et au retour sur Paris afin de profiter de son savoir-faire.  Il avait commencé au bas de l’échelle, à pétrir le pain aux aurores avec des types qui fumaient et dont la cendre tombait dans le pain, ce qui le dégoûtait profondément.  Il a donc vite monté en grade et s’est inventé tout seul une manière de travailler la farine et le sucre pour en faire des oeuvres d’art.  C’était un maniaque de la propreté, un grand Maître d’une gentillesse extrême, amateur de bonnes choses et de femmes… Encouragé par sa clientèle, il décida de monter à Paris et ouvrit une première boutique à Passy.  Le reste est Histoire.   Son École fait école.  Il s’est éteint voici quelques années après une vie très bien remplie.

Leur boutique de Montréal a réalisé pour moi un gâteau de mariage en 1994 fait de 2,500 choux à la crème, montés comme un Croque-en-bouche.  Comme c’était au moment de Noël, ils ont décoré “l’arbre” qui devait mesurer au moins huit pieds, de fleurs et guirlandes en sucre, c’était complètement magique et unique.

J’ai de beaux souvenirs avec eux, à Montréal ou dans leur belle propriété de Sologne. J’ai compris avec lui pourquoi je n’aimais pas faire de pâtisserie (c’est une science exacte, qu’on doit suivre à la lettre et je suis délinquante) et j’ai gardé sa manière de mettre la main sous le menton lorsqu’on porte quelque chose à la bouche qui peut dégouliner.  Je lui disais qu’il avait inventé la Gastonomie et ça le faisait beaucoup rire.

C’était quelqu’un d’attachant et simple, un vrai Monsieur que je salue via cette page de vie…

Le Saint-Honoré:

La Feuille d’automne

3 Commentaires

  1. Délinquante ! l’expression est savoureuse et m’a bien fait rire.

    Je t’embrasse.

    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *